Fantasy Elias et Laia font partis de deux mondes différens mais vont tout faire pour sauver ceux qu'ils aiment.

Publié le 17 juillet 2015 | par Myrtille

0

Une braise sous la cendre

Je pense que vous commencez à me connaître maintenant et à connaître mes goûts. Les gros pavés doublé de fantasy n’est pas vraiment le cocktail que j’apprécie en littérature jeunesse. Rien ne me prédestinait donc à me mettre sur le chemin du pavé qu’est le livre Une braise sous la cendre édité par Pocket Jeunesse. Tout sauf Stéphanie, ma représentante. « Je t’ai emmené un livre. Tiens, lis-le ! Tu verras, c’est bourrin ! C’est de la bombe ! »

Elle a très bien résumé ce roman. Donc ma chronique s’arrête là !

 

 

 

Ha, j’ai éveillé votre curiosité ? C’est bien, très bien ! Âmes sensibles s’abstenir. Au programme de ces 520 pages : amitié, secret, torture, épreuves, morts, magie, meurtres, espionnage, et compagnie.

Toujours partant ? Alors allons-y et plongeons dans un monde noir et dur.

Dans cet Empire, deux peuples se font la guerre. Les Erudits, gardiens de la connaissance et du savoir ont été réduit en esclavage par les Martiaux. Les Martiaux font partie d’une armée redoutable sans compassion et sentiment et sont dévoués à l’Empereur. Les Masks, eux, sont leur élite guerrière. Ont les appels ainsi car un masque argenté recouvre leur visage et épouse leur moindre traits. Ils sont brutaux, sans cœur, sans sentiments.

C’est dans ce monde lugubre que vit Laia. Elle fait partie de la faction des Erudits. Son grand frère, Darin, ainsi que ses grands-parents, sont tout ce qui lui reste comme famille. Ses parents, chefs de la Révolution, ont été tués il y a plusieurs années. Un soir, un Mask accompagné de légionnaire tuent les grands-parents et emprisonne Darin, qu’ils soupçonnent de faire partie de la Rébellion. Laia parvient à s’échapper. Elle va essayer de trouver le chef de la Rébellion pour implorer son aide. Lorsqu’elle parvient enfin à leur repaire, le chef lui promet de l’aider seulement si elle arrive à espionner et à collecter des informations dans Blackcliff, l’école redoutable qui forme les futurs Masks. Pour se faire, elle va se faire passer pour une esclave et rentrera au service de la Commandante, la femme la plus méchante qu’il puisse exister sur Terre je pense. Marquer ses esclave, les étrangler, les faire jeter dans le vide, les défigurer ou leur crever les yeux avec un tison ne lui fait ni chaud ni froid. Charmante quoi ! Laia parviendra-t-elle à remplir sa mission ? Mais surtout, arrivera-t-elle à survivre dans ce monde où les esclaves sont violées par les élèves et où ils sont fouettés pour être arrivé avec 2 secondes de retard ?

En même temps, nous suivons l’histoire d’Elias, un soldat d’élite. C’est un Skull, c’est-à-dire un élève de dernière année. C’est un Mask, mais il ne supporte pas sa condition, à tel point qu’il décide de déserter, malgré les punitions que ça peut impliquer s’il se fait rattraper. (Fouetté à mort ou pire encore.) Il ne le fera pas. Pas ce soir en tous cas ! Un Augure annonce que les Épreuves attendues depuis un paquet d’année afin d’élire un nouvel Empereur vont débuter. Elias ainsi qu’Hélène, sa meilleure amie et seule femme Mask, font partie des quatre Aspirants. Deux sur quatre ne survivront pas, c’est la règle. Les Épreuves vont être très difficiles, et éprouvantes physiquement, mais également moralement. Elias a-t-il bien fait de rester ? Minuscule détail, sa mère est la Commandante. On a tous rêvé d’avoir une mère comme elle non ?

L’univers dans lequel évoluent nos deux héros est vraiment hard. La vie quotidienne n’est pas facile et est éprouvante pour la plupart des habitants. Les descriptions sont nombreuses. On a vraiment l’impression d’y être, ce qui met un peu mal à l’aise je dois dire, mais qui nous rapproche des héros d’autant plus. On ne peut qu’adhérer à leur cause. Certains passages peuvent être rudes, comme les scènes de tortures et de combats à morts. Encore une fois, les descriptions sont très détaillées et peuvent déstabiliser… Cependant, il est rare de se laisser abattre car Elias et Laia ont une attitude généreuse et restent concentrés sur leurs actions. Et même s’ils font partie de factions différentes, leur but est noble !

Vous vous doutez bien que les deux héros vont fatalement se rencontrer. Tous les deux veulent la liberté et sauver ceux qu’ils aiment. Tous les deux, sont des braises sous la cendre…

Génial !

 

A découvrir dès le 15 septembre 2015 chez votre libraire !

 

Points positifs :

  • deux histoires passionnantes en un livre !
  • des personnages forts.
  • des missions nobles mais dangereuse.
  • des descriptions plus vraies que nature.

Points négatifs :

  • Bien que l’histoire soit haletante et addictif, il manque un peu d’originalité à mon goût. Une vague impression de déjà-vu.
  • une histoire en plusieurs tomes.
  • des descriptions très détaillées… ça peut déranger.

 

Elias et Laia font partis de deux mondes différens mais vont tout faire pour sauver ceux qu'ils aiment.

PartagerShare on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter0Email this to someone

Mots clés : , , , ,



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Back to Top ↑