Fantastique couverture du roman fantastique la danse des ombres

Publié le 15 septembre 2014 | par Myrtille

0

La danse des ombres

En flânant dans le rayon jeunesse, mes yeux se sont arrêtés sur un bouquin chez Pocket jeunesse : La danse des ombres. La couverture qui montre une danseuse vêtue d’un tutu de pétales rouge dansant dans le brouillard avait attiré mon regard, sans doute car j’ai fait de la danse étant petite. De plus, cette illustration ne ressemblait en rien aux autres couv’ de livres sur la danse. Adieu sourire ultra wite et chignon bien épinglé. Une ambiance glauque et étrange émanait de la couv. Le titre entrelacé de ligne courbe rouge m’a rappelé certain ouvrages de bit litt et l’attitude de la danseuse me faisait penser à une danseuse-ballerine-zombie-possédéeparlelediable. Que nenni !, car en lisant le résumé, il s’agissait là d’un polar. « Quelle aubaine !! Enfin un polar dans l’univers de la danse ! » me suis-je dit naïvement. « Voilà un bon moyen d’attirer les jeunes filles vers un autre style de lecture ! Youpi. Allez hop, je l’embarque chez moi » Oui, j’avoue, j’étais très emballée.

Me voilà plongée dans l’univers de Vanessa, une brillante ballerine qui rentre dans une école prestigieuse de danse : Le New York Ballet. Cependant, elle n’est venue ici que pour retrouver sa sœur, Margaret, disparue dans cette même école quelques années plus tôt. La danse, elle a ça dans le sang, mais elle s’en sert uniquement pour atteindre son but. Elle va enchainer pointe, barre et salade verte avec ses copines, le tout sous le regard de Zep, le beau gosse de dernière année. Bien sûre, elle va tomber amoureuse de lui, et lui d’elle. Et… heuuu, l’histoire de sa sœur pendant cette love story ? Ben elle passe au second plan.

Puis la voilà choisie pour incarner l’oiseau de feu lors du Ballet de fin d’année par Josef, le chorégraphe trop zarb. Sa sœur, ainsi que d’autres ballerines avant elle, ont également obtenue ce rôle et ont toutes disparues. Etrange, mais pour notre héroïne, tout ça est normal et ne voit pas de liens entre les évènements. Mais bon Dieu elle est vraiment rousse ou c’est une couleur ?

Alors bon, forcément elle va faire des jalouses : une première année qui a un rôle principale ET qui sort avec un danseur étoile de troisième année ? Mais quelle chanceuse. La voilà qui s’entraine comme une forcenée pour être la meilleure, quitte à avoir des vertiges et à voir des formes lumineuse de danseuses apparaitre devant elle. Perd-elle la boule ? (sur le site de l’éditeur, on comparait ce livre à Black swan donc je me suis vraiment dit que c’était le cas.)

Bon, je me répète mais…. A-t-on oublié sa sœur encore une fois ? Ben non bien sûre, mais voyez-vous l’entrainement de choré complexe ça demande des efforts et du temps. Alors même si elle n’aime pas la danse, elle se donne à fond et puis…. Sa sœur passe au troisième plan, logique.

Mais elle se pose (enfin) des questions. Elle est suivie par Justin, un danseur qui a connu Margaret et qui le met en garde plusieurs foi contre Zep. Il veut la voir partir et abandonner son premier rôle pour sa propre sécurité. Enfin un mec sensé dans ce bouquin. Sauf que Vanessa ne le croit pas. Puis Zep devient distant et disparait souvent avec Josef pendant des heures. Etrange me direz-vous. Mais non, c’est normal pour Vanessa. Justin l’a remet en garde, elle n’écoute pas. Il lui dit de faire attention. Elle fait l’autruche. Mais bon sang, réveille-toi fillette. Ce mec sait quelque chose et toi tu fais n’importe quoi ! Etc. Tout ça traine malheureusement en longueur.

Et puis, vers la fin du bouquin, c’est le drame littéraire ! On change de registre et ça devient fantastico bizzarre. Alors attention, ne lisez pas ce qui va suivre si toutefois vous avez toujours envie de parcourir ce roman car ça va être du gros spoil.

 

ATTENTION : SPOIL

 

Nous voilà parti dans des conspirations démoniaques. Joseph devait avoir besoin d’une très bonne danseuse pour effectuer une danse qui invoquerait un démon. Celui-ci prendra alors possession de son corps. Joseph aurait donc un démon à sa merci et pourrait lui faire faire n’importe quoi. Si elle échoue, le démon la consumera et elle finira en ombre lumineuse sur le mur avec toutes les autres qu’elle a déjà vu (tient au passage on sait où a fini Margaret). Heureusement Justin débarque et aide à pulvériser les « Nécrodanseurs », oui, comme je vous le dis, et tout rentre à peu près dans l’ordre. Vanessa n’est plus possédée. Le démon s’est fait la malle, et Zep s’est carapaté. Mais Margaret ne faisait en fait pas partie des ombres sur le mur…. Et là, vision d’horreur… Un tome 2 ? Noooooonnnnnn !!!!!!!!!!!!!

Points positifs:

  • Une intrigue dans un milieu original : la danse classique au New York Ballet.

Points négatifs

  • Un récit qui traine en longueur.
  • Les nombreuses incohérences.
  • L’histoire de sa sœur qui passe au second plan.
  • L’univers fantastique qui arrive trop tard dans le récit.
  • Le caractère un peu cruche de l’héroïne qui semblait pourtant forte au départ.
  • Aucun lien avec Black Swan et la démence comme promis.

couverture du roman fantastique la danse des ombres

PartagerShare on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter0Email this to someone

Mots clés :



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Back to Top ↑