Tranche de vie Mira, sebby et Jérémy sont trois jeunes gens qui vont réapprendre à vire.

Publié le 19 janvier 2016 | par Myrtille

0

Fans de la vie impossible

Scelsa Kate, est éditée pour la première fois, et c’est chez Gallimard Jeunesse que ça se passe ! Son roman, Fans de la vie impossible, (sortie en librairie le 25 Février) est un vrai coup de poing qui a réveillé en moi des souvenirs de mon adolescence. Certains étaient agréables, et d’autres, beaucoup moins sympas. Je suis donc sortie de ce livre assez chamboulée et émue.

Dans ce roman qui se lit vraiment facilement, nous suivons le quotidien de trois jeunes gens différents mais complémentaires.

Mira, une jeune fille mal dans sa peau a changé d’établissement scolaire et tente désormais de sortir la tête de l’eau. Sa famille lui en demande beaucoup, et elle n’arrive pas à résister à toute cette pression. Sa dernière année s’est mal passée et ne sachant plus comment venir à bout de ses idées noires, a été placée en établissement spécialisé.

C’est là-bas qu’elle a fait la connaissance de Sebby, un jeune homme excentrique, au fort caractère, et souvent enclin à la pitrerie. Il se retrouve hospitalisé suite à un passage à tabac par des « camarades » de classe à cause de son homosexualité. Il n’a plus de parents. Il est donc logé en famille d’accueil, chez Tilly, femme exigeante et pieuse. A leur sorti, tous les deux sont vite devenus inséparables. Ensemble, ils sont plus forts et arrivent à survivre dans leur quotidien qui leur semble bien hostile. Ils chassent leur « démons » en improvisant des séances occultes à base de déguisement d’ailes de fées, de gâteaux en guise d’offrandes et d’encens.

A ce duo vient se greffer Jérémy qui a raté la fin de son année scolaire. Il est retourné à l’école depuis le drame qui s’y est passé, mais il se montre distant avec les autres. Il est très timide et passe ses pauses dans la classe, à l’écart de tous. Il est passionné par l’art, et sous l’influence de Peter, un professeur comme on a tous rêvé d’avoir, il décide d’ouvrir un club d’Art. C’est là-bas qu’il fera la rencontre de Mira, puis de Sebby.

Commence alors pour eux un long travail afin de reprendre goût à la vie. Leur chemin sera cependant long et parsemé d’embuches.

Ce roman, avec ses courts chapitres, est vraiment plaisant à lire. On sympathise rapidement avec les trois personnages et on ne peut que les soutenir dans leur quête du bonheur.

La narration est originale car à chaque chapitres nous découvrons un morceau de vie d’un des trois amis. Des flash back intelligents rendent l’histoire encore plus intense.

Au fil de ma lecture, j’ai ressenti des petits coups de blues de temps en temps, mais surtout de l’émotion. En effet, j’ai vraiment eu le sentiment de faire partie intégrante de ce groupe et de vivre avec eux intensément leurs doutes, peurs, joies, délires.

Points positifs :

  • Une histoire positive.
  • Une amitié forte, voire fusionnelle.
  • Des personnages différents et attachants.

Points négatifs :

  • Pour les plus grands : attention, quelques scènes qui peuvent être dérangeantes.

Mira, sebby et Jérémy sont trois jeunes gens qui vont réapprendre à vire.

PartagerShare on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter0Email this to someone

Mots clés : , ,



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Back to Top ↑