Album un jeune aborigène d'australie va décider de repousser le ciel vers les hauteurs avec un baton

Publié le 29 septembre 2014 | par Myrtille

0

Didgeridoo

L’illustrateur et auteur Frédéric Marais a bien trouvé sa place auprès des éditions Les Fourmis Rouges. En effet, cette maison d’édition publie essentiellement des ouvrages pointus, originaux, et de qualités. Voilà donc les ingrédients qui composent cet album.

Fermez les yeux et voyagez par la pensé au plein cœur de la chaude et sauvage Australie. Vous y êtes ? Bien. Maintenant, rembobiner toute l’histoire de ce pays et laissez-vous guider par ce conte. On apprend donc qu’au commencement, le ciel et la Terre ne faisaient presque plus qu’un. Les deux se touchaient presque, ne laissant qu’un tout petit espace pour y laisser vivre la végétation, les animaux et les hommes. Un jour, un jeune aborigène va trouver un bâton creux et très solide. Il va alors décider de repousser le ciel vers les hauteurs. Que se passe-t-il si tout d’un coup, les animaux et nous même avons plus d’espace pour vivre ? Et si cet enfant repoussait encore plus haut le ciel… ? Mais d’abord, y parviendra-t-il ?

Cet album, ce lit comme un conte. Sur chaque double page, un court texte est écrit. Une immense illustration l’accompagne. Celles-ci ont la particularité d’être oranges et noires. On dirait presque des gravures. Elles sont très réalistes et pleines de détails. J’ai beaucoup accroché à l’originalité des dessins, mais j’ai conscience qu’elles ne doivent pas plaire à tous. Je ne sais pas si les enfants seront également très réceptifs à ce genre d’illustrations.

Alors certes, cet album n’est pas destiné au grand public, mais je trouve qu’on a de la chance d’avoir des auteurs et des illustrateurs de qualité qui nous offrent des moments de bonheur pour les petits, mais également pour les adultes.

Points positifs :

  • Un album de qualité
  • Des illustrations en noires et oranges très originales
  • Une histoire qui se lit comme un conte

 

Points négatifs :

  • Album très qualitatif qui ne pourra pas plaire à tous

un jeune aborigène d'australie va décider de repousser le ciel vers les hauteurs avec un baton

au commencement, en australie, le ciel touchait la terre

les hommes marchent près de la terre

un jeune aborigène trouve un baton pour repousser le ciel.

PartagerShare on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter0Email this to someone

Mots clés : , ,



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Back to Top ↑