Policier couverture du roman thriller chemins toxiques

Publié le 11 avril 2016 | par Myrtille

1

Chemins toxiques

Gallimard jeunesse nous propose un thriller écologique pour les jeunes lecteurs écrit par Louis Sachar.

Dans ce court roman, nous découvrons une jeune fille de CM, assidue, correcte, polie, discrète. Il s’agit de Tamaya. Elle vient tous les jours à l’école accompagnée de son voisin, Marshall, un élève de 5ème. Ils rentrent habituellement ensemble, mais un jour, Marshall décide de passer par la forêt. Ce n’est pas le chemin classique, et Tamaya ne sait pas trop quoi faire. Elle décide tout de même de lui emboîter le pas. Elle découvre rapidement pourquoi son ami a changé ses plans. Marshall est le souffre douleur de Chad, un garçon bagarreur qui a Marshall dans le pif et qui a décidé de lui refaire le portrait. Chad est téméraire, et il les a rapidement retrouvé dans la forêt. Prenant son courage à deux mains, Tamaya décide de venir en aide à son ami en ramassant de la boue à pleine main pour l’écraser en plein sur le visage de Chad. Profitant de cette surprise, les deux amis réussissent à s’enfuir et à retrouver leur chemin.

Dès le soir, Tamaya se sent bizarre. Sa main lui fait mal. Elle a comme des fourmillements et des petits boutons apparaissent rapidement sur sa peau. Et ce n’est que le début !

Le lendemain, Chad manque à l’appel. Tamaya en est sûre : Chad est resté dans la forêt. Il doit avoir les mêmes problèmes cutanés qu’elle. Il doit avoir peur, froid, faim. Elle avait bien vu dans la forêt que cette « boue d’écume » n’était pas normal ! Elle décide, à la récréation d’aller le secourir, avec, ou sans Marshall.

Ce roman se lit très facilement car les chapitres sont courts et le style fluide. A chaque chapitres, nous changeons de point de vue de personnages, ce qui rend la lecture agréable.

Entre différents chapitres, des morceaux de rapports confidentiels expliquent au fur et à mesure ce qu’est cette « boue d’écume ». C’est original, mais du coup, le suspens s’évapore au fur et à mesure car tout devient alors trop prévisible… La fin est tout de même intéressante, et donne à réfléchir sur nos comportements et notre futur.

Au début des chapitres, on voit une bulle avec des petits points noirs qui augmentent. On comprend que c’est la niveau de propagation de l’épidémie. C’est vraiment bien fait et ça augmente un peu le stress en nous.

La couverture est simple et contemporaine. On dirait une illustration sortie tout droit d’une BD. Je l’a trouve bien parlante. De plus la scène est directement tirée d’un passage du livre. Plutôt chouette donc !

 

Points positifs :

  • Un thriller écologique « gentil » pour les jeunes lecteurs.
  • Des personnages jeunes mais attachants.
  • Une idée originale.
  • Une belle couverture qui attire tout de suite.
  • Un baromètre de propagation de l’épidémie à chaque chapitre sous forme de bulle.
  • Une fin qui donne à réfléchir sur notre futur.

Points négatifs :

  • Les rapports confidentiels inséré entre les chapitres rendent le dénouement un peu trop prévisible.

Tamaya, une jeune fille discrète voit sa vie bousculée le jour où elle décide de rentrer chez elle avec son ami en passant par la forêt.

PartagerShare on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter0Email this to someone

Mots clés : , , ,



Un commentaire sur Chemins toxiques

  1. Pingback: La sélection 2017-2018 du Prix des Incorruptibles ⋆ Délivrer Des Livres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Back to Top ↑