Fantastique Adèle rêve toutes les nuits qu'elle se trouve en 1572. Que la vie est plus passionnante à cette époque!

Publié le 15 mars 2015 | par Myrtille

1

Adèle et les noces de la Reine Margot

Je vous propose ici un livre pour les jeunes filles, édité par Castelmore, mais qui ne sortira que le 15 avril: Adèle et les noces de la Reine Margot. Il est écrit par Silène Edgar, qui a participé à l’écriture du roman 14-14, qui a reçu le prix Gulli du roman en 2014.

Dans ce roman, nous faisons la rencontre d’une jeune fille, Adèle, qui est au collège. Tout ne se passe pas très bien pour elle. Tout commence avec le décès de sa grand-mère 6 mois avant le début de l’histoire. Sa mamie représentait tout pour elle. Elle était toujours à ses côtés, elle l’encourageait à l’école, la consolait lorsqu’elle était triste, lui prêtait une oreille attentive lorsqu’elle avec des soucis, et apaisait les tensions entre les parents d’Adèle. Aujourd’hui, tout a bien changé…

A l‘école d’abord: Adèle a beaucoup de mal avec les leçons et les devoirs. Elle accumule les mauvaises notes et ses bulletins sont catastrophiques. Ses professeurs ne sont pas satisfaits d’elle, tout comme ses parents.

Attention les yeux, car ses parents ne sont pas tristes… Le papa (docteur) et la maman (agent immobilier) d’Adèle ne sont pas souvent à la maison à cause de leur job et de leur emploi du temps super chargé. Ils ne voient leur fille que tard le soir. Adèle aimerai passer plus de temps avec eux et leur parler comme avant, mais les conversations se terminent à tous les coups par de violentes disputes. Très violentes même.

Vous pouvez me dire: « Elle a des copines à qui en parler non? » Oui, il y a Juliette, sa meilleure amie, mais qui est devenue distante avec le temps, et surtout garce envers Guillaume, l’autre copain de la bande. Depuis un moment déjà les deux ne se supportent plus et se lancent des vacheries sans cesses. Adèle est donc coincée entre ses deux amis d’enfance.

Vous voyez le décor….

Puis, pour les vacances, le prof de français demande de lire le livre d’Alexandre Dumas: La reine Margot. Quelle corvée pour Adèle qui n’aime pas lire du tout. Mais au fur et à mesure de sa lecture, elle va être passionnée et même rêver de cette période. Que c’est fascinant! La voilà plongée toutes les nuits en 1572, à la cour du roi, pour le mariage de la Reine Margot. Là bas, elle est bien habillée, avec des belles robes et de jolies perles. Tout est luxe. Elle fera même la rencontre d’un beau jeune homme: Samuel. Mais Samuel est protestant: un huguenot, et Adèle est catholique. Cela va leur poser quelques soucis. Cependant, elle est tellement heureuse avec lui, qu’elle aimerai rester avec lui pour toujours. Le jour, alors qu’elle lit son livre pour savoir de quoi elle va rêver le soir, elle s’aperçoit avec effroi que la Saint Barthélemy (le massacre des protestants par les catholiques) approche à grands pas. Comment sauver Samuel, qui a l’air d’être également gravement malade? Elle ne pense qu’à une seule chose: elle là pour lui à chaque instant, même si ce n’est qu’en rêve. Mais on ne peut pas dormir sous commande! A moins que…

Adèle et les noces de la Reine Margot est un livre intéressant destiné aux jeunes filles. Je pense que les demoiselles d’aujourd’hui n’auront aucun mal à s’identifier au personnage principal car l’univers dans lequel elle vit est familier. Les disputes avec les parents, les problèmes à l’école, les soucis entre copains… on a déjà tous vécu ça!

De même, la présentation du livre est également sympathique: il n’est pas trop épais (moins de 300 pages), les caractères sont gros et les interlignes sont bien espacés. C’est vraiment plaisant à lire. On se doute que ce livre est également destiné à ceux qui n’aiment pas trop lire: de ce fait, un autre lien se crée avec notre héroïne qui elle aussi a une sainte horreur de la lecture!

Et puis, n’oublions pas qu’avec ce livre, on (ré)apprend des petites choses sur l‘Histoire de France: l’histoire des rois de France, la nuit de Saint Barthélemy, la médecine de l’époque, … Tout ça donne envie de lire la Reine Margot! Mais en fait, c’était surement ça le but de cette histoire!

Bref, ce roman est vraiment plaisant à lire. On ne s’ennuie pas une seconde. Il est bien pour les jeunes filles qui n’aiment pas trop la lecture. En plus, c’est un seul volume: il n’y aura pas de suite.

J’ai juste été un peu déçue de la fin. Avec toute la tension qui monte au fur et à mesure du roman, et vu la tournure que prend les choses, une happy-end n’est pas vraiment ce à quoi je m’attendais!

Points positifs:

  • Une histoire où les jeunes filles peuvent s’identifier au personnage principal.
  • Une histoire originale où l’héroïne se trouve toutes les nuits en 1572 et le jour en 2015.
  • Des faits historiques sont évoqués.
  • une histoire terminée en un seul tome.
  • Une mise en page légère, plaisante à parcourir.

Points négatifs:

  • Le côté un peu trop jeune rebelle de l’héroïne qui peut être agaçant.
  • La fin? (avis personnel)

Adèle rêve toutes les nuits qu'elle se trouve en 1572. Que la vie est plus passionnante à cette époque!

PartagerShare on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter0Email this to someone

Mots clés : , , ,



Un commentaire sur Adèle et les noces de la Reine Margot

  1. sasade17 says:

    Quand vous dites fini en un seul tome, moi qui l’ai lut je dirais que à la fin il manque quelque chose….
    un petit bout encore d’histoire comme quelque mois en partant de son réveil. j’éspère que l’auteur écrira une suite, un deuxième tome racontant la suite après son réveil, ex : sa vie pendant encore un an ou l’on apprend, par ex quelle est amoureuse de Guillaume comme lui est amoureux d’elle et sortent ensemble, qu’il c’est réconcillié avec Juliette et que c’est parents son plus present, plus sympa….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Back to Top ↑